La recette qui m’a fait sourire! Pamplemousses aux crevettes et à l’avocat Projet #1 Atelier Daniel Vézina

Pamplemousses aux crevettes et à l’avocat. Cette recette m’a vraiment fait sourire!

Du rose vif des pamplemousses au rose tendre des crevettes de Sept-Îles en passant par le pimpant vert des avocats; j’ai découvert ces ingrédients à l’aube de ma vie universitaire. Alors quelle surprise de voir ce plat dans un recueil des classiques préférés du Chef Daniel Vézina. C’est formidable… Wow!

 

 

À cette époque, nous étions plusieurs filles, provenant des régions de l’Est du Québec, qui étaient fièrement équipées du livre du Cercle de Fermière « Qu’est-ce qu’on mange? ».

Nous allions découvrir la vie estudiantine à l’Université Laval, Sainte-Foy.       IMG_20131204_204629

Foodista avant l’heure, j’ai découvert avec des amies cette recette révolutionnaire de 1989. De pamplemousse (Rose SVP), des avocats (pas trop mûrs) et des crevettes de Matane (connu sous le nom de crevettes nordiques) et de la mayonnaise généreusement arrosée de Tabasco; le tout servi à même les demi-avocats évidés. Nous avions réalisés une entrée originale avec une explosion de saveurs!

 

Tout était alors possible… car nous étions, à notre humble avis, des filles invincibles, prête à tout! Le 6 décembre 1989, sans le savoir, nous avons eu vingt minutes de quiétude … à des kilomètres de Polytechnique.

IMG_20131205_234433

À Noël, cette année-là, nous avons pu préparé des avocats farcis aux pamplemousses et crevettes pour nos proches; car nos rêves se sont poursuivis, n’ayant pas été brutalement interrompus.

IMG_20131205_234634

Durant les années quatre-vingt-dix, Jean Leloup sauvait notre âme avec cette chanson « Le sujet en est ambitieux, de mon image je suis soucieux en 1990, c’est l’heure des communications, c’est l’heure de la médiatisation, en 1990, c’est l’ère de la conscientisation! » Nous prenions ainsi conscience de la fragilité de la vie et aussi du bonheur extrême d’en profiter, en tentant de se dépasser à chaque jour.

IMG_20131205_234154

Vingt ans après les événements de Polytechnique, Denis Villeneuve a cristallisé, en noir et blanc, le chaos bien réel de ces vingt minutes inexplicables et insoutenables d’une soirée enneigée de décembre.

C’est seulement en 2013 que j’ai découvert l’immense respect qui émane du film Polytechnique. La fille invincible de l’époque, qui n’avait pas froid aux yeux, avait les yeux pleins de larmes, devant tant d’angoisse, d’impuissance et de vulnérabilité.

 

Vingt-cinq ans plus tard, en feuilletant le livre «Atelier de Daniel Vézina» j’ai eu envie d’assembler à nouveau ces ingrédients et de suivre la variation du Chef Daniel Vézina qui propose de remplacer la mayonnaise un peu lourde par une vinaigrette simple, mais efficace (huile, balsamique blanc, jus pamplemousse). En un mot, c’est ça un classique; une invitation à se souvenir du bonheur de faire découvrir un plat à ses proches! Un geste tout simplement précieux!

%d blogueurs aiment cette page :