Escapade gourmande avec nos enfants

Lorsque nous sommes un peu, beaucoup, passionnément « foodie » et que notre statut passe de « DINK » « Double Income No Kid » à celui de parents à temps plein, une appréhension survient.  Est-ce possible de voyager et fréquenter des restos chics avec nos « zinfins »?  Histoire de faire découvrir d’autres horizons que celui de la salle à manger d’un poulet à crête rouge à nos descendants…

i want to believe chicago

Grâce à de fantastiques amis, passionnés de gastronomie et ayant voyagé avec leurs enfants d’âge pré-scolaire ou de jeunes écoliers,nous avons testé le concept de voyager avec leur carnet d’adresses géniales à Manhattan.

Grâce à notre expérience new-yorkaise, nous avons décider de visiter une ville « inconnue » avec nos deux enfants, sans repérage au préalable par « Papa et Maman sont partis seuls, sans nous, en voyage d’amoureux! »

C’est à Chicago que je suis devenue une maman foodista qui détermine littéralement l’itinéraire des activités selon la localisation des restaurants pour le bonheur de vivre des expériences épicuriennes avec la famille.

 

Avec des enfants, exit la spontanéité de choisir un restaurant selon notre humeur, au gré d’une longue ballade en territoire inconnu! Une bonne dose de planification est essentielle pour éviter de se retrouver dans un désert alimentaire avec des enfants affamés.

Une astuce fort utile pour choisir les endroits où manger est de repérer un grand chef cuisinier ayant plusieurs restaurants et naviguer sur le web à la recherche de bistros plus accessibles pour un repas famillial.  Ça vaut la peine de consulter les menus à l’avance pour trouver quelques items pouvant plaire aux goûts d’un jeune public.

menu purple pig

Par exemple, dans la constellation du chef Rick Bayless à Chicago,  il y a le très (trop) chic Topolobampo, le Frontera Grill et le Xoco. Cette solution de rechange dans les alentours a été fort utile, lorsque nous avons constatés qu’il y avait un délai de deux heures pour accéder au Frontera Grill.

Ma redoutable stratégie consiste aussi à réserver plusieurs semaines d’avance dans les restaurants de prédilection vers 18h (ni trop tôt, ni trop tard), pour éviter aux parents foodies d’être déçus.  De plus, cette stratégie permet d’établir de rassurants points de repères alimentaires pour les enfants et répondre à la question « Qu’est-ce qu’on mange, Maman? »

Il est important d’éviter de se rendre, sans réservation à des adresses au milieu de nulle part et qui implique de long trajet « inacceptable » pour le reste de la famille.  Il n’est pas nécessaire de vivre un scénario et se retrouver avec des enfants épuisés dans une zone où les solutions de rechange pour manger sont moins satisfaisantes.  La passion de découvrir l’univers de chefs cuisiniers doit avoir ses limites. Paroles de maman!

Enfin, il faut faire confiance à ses enfants et leur démontrer à apprécier les plaisirs de la table et des repas en famille!

Dessert Hour au purple pig

Pour connaître notre périple culinaire à Chicago, cliquez ici: Chicago Autant en emporte le vent

2 Commentaires

    • C’est tellement vrai! Un véritable bonheur de dénicher des adresses gourmandes et originales pour de jeunes foodies & foodistas!

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :