Soupe minestrone aux haricots cocos. Projet #22 Atelier Daniel Vézina

Quoi de plus agréable que de cuisiner de bons légumes adoptés au marché ou cultivés dans son jardin. La soupe minestrone se prête à merveille au désir d’avoir un repas réconfortant à base de légumes frais.  J’ai découvert ce classique de la cuisine italienne grâce à Daniel Pinard lors de l’émission “Les pieds dans les plats”. C’est à ce moment que j’ai appris à utiliser un ingrédient mystérieux, la croûte de parmesan, qui se conserve aisément au congélo. Exit le gaspillage, tout se consomme dans le parmesan!

minestrone et plat de service orange

Daniel Vézina utilise aussi ce trésor, la croûte de parmesan, pour ajouter une dimension gustative géniale et un peu de pancetta pour maximiser les saveurs de la soupe italienne. Il y a tellement de version de minestrone; Caroline Dumas, l’efficace cuisinière de SoupSoupe ajoute du jambon Speck à sa recette de Minestrone du Cardinal, dont l’audacieuse couleur rouge provient de juliennes de betteraves.

Alors que Daniel Pinard conseille de faire une soupe minestrone pour gens pressés , avec des légumes frais ou surgelés et une conserve d’haricots blancs, dans son recueil de recettes et propos culinaires, Pinardises, la version de Daniel Vézina est sous le signe du “slow food” avec les mignons haricots cocos secs. J’ai toujours dans mon garde-manger ces petites légumineuses, au lieu des haricots flageolets, pour faire un cassoulet une fois l’hiver venu.

haricots cocos

Ainsi pour réaliser le classique façon Vézina, les haricots cocos doivent préalablement trempés pendant une nuit entière. De plus, il faut prévoir un temps de cuisson d’environ 1 heure. La soupe minestrone aux haricots cocos est à la fois consistante et plus aérienne qu’avec les haricots en conserve, au goût un tantinet “farineux”. Au mois d’août et de septembre, il est possible de dénicher des haricots cocos frais pour limiter le temps de cuisson à 30 minutes seulement. J’avoue de ne pas été à la recherche des haricots cocos frais pour ce défi et j’ai pris le chemin des haricots mijotés!

Voici donc ma version de la soupe minestrone aux multiples influences.

soupe minestrone Projet Atelier Daniel Vézina

1 échalote française ou un oignon rouge
1 blanc de poireau (facultatif)
1 gousse d’ail
100 g de pancetta (facultatif)
3 à 4 tasses de légumes frais coupés en julienne, en macédoine ou en rondelle (carottes, courgettes, haricots verts et jaunes, un bulbe de fenouil ou une branche de céleri.
2 litres de bouillon de légumes ou de poulet maison
1 feuille de Laurier
1 branche de thym (facultatif)
1 boîte de tomates italienne et leur jus
1 croûte de parmesan
1 boîte d’haricots blancs (pour les gens pressés!)
ou
125 mL d’haricots cocos secs, trempés pendant 12 heures. Pour la cuisson d’environ 1 heure, recouvrir de 6 cm d’eau, ajouter un morceau de 60 g lardons, un demi oignon piqué de clou de girofle, une branche de thym et une feuille de Laurier.
300 g de pâtes (farfalles ou coquillettes)

Un bon pesto à base de basilic
Parmigiano-Reggiano râpé, au goût

Faire caraméliser l’oignon, le poireau et la pancetta en cube, s’il y a lieu. Ajouter de l’ail, puis faire revenir les rondelles de carottes environ 5 minutes. Ajouter du bouillon de poulet fait maison (en direct du congélo), une feuille de Laurier, une branche de thym, les tomates. Ne pas oublier d’inclure une précieuse croûte de parmesan. Une fois les carottes presque cuites après 10-15 minutes, ajouter fèves vertes et jaunes et poursuivre la cuisson pendant 5 à 7 minutes. Environ 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajouter les courgettes, les haricots blancs en boîte de conserve ou les haricots cocos préalablement cuits. Faire cuire les pâtes al dente et ajouter-les au moment de servir. Servir avec une généreuse cuillère de pesto et du parmesan râpé par la plus jeune de la famille (lire Fille#1).  Minestrone ou le bonheur réconfortant de la cuisine végétarienne!

 

 

%d blogueurs aiment cette page :