Porc et tofu soyeux à la coréenne

Voilà une fantastique variation du Mapo tofu, un plat du Szechuan par Hooni Kim, le chef new-yorkais, originaire de Seoul.  Ce plat est tout en nuance, car le miso coréen (Doenjang) procure des saveurs plus riches et moins épicées que le poivre de Szechuan.  L’ajout de tofu soyeux confère une texture crémeuse au plat et procure l’avantage d’absorber les saveurs des autres ingrédients, pour les rehausser à merveille.  Le tofu mou (soft) est un substitut honnête à défaut de trouver du tofu (silken).

Hooni kim Pork and tofu stir fry

J’ai réalisé cette savoureuse recette, sans prendre le moindre cliché de ma propre réalisation. Voici un cliché de mon écran de la photo par ARMANDO RAFAEL pour le Wall Street Journal.
porc et tofu

30 mL d’huile végétale
450 g de porc haché
Sel et poivre
1 gousse d’ail émincé ou 1,25 mL de fleur d’ail
7,5 mL de gingembre émincé
1 oignon rouge, moyen émincé
60 mL de miso coréen, doenjang ou miso blanc japonais
30 mL de gochujang
250 mL de bouillon de poulet
450 g à 900 g de tofu soyeux (silken) La soyarie ou de tofu mou (soft) à défaut (au goût)

Riz collant comme accompagnement

Faire saisir le porc à feu moyen-élevé environ 3 minutes.  Assaisonner avec sel et poivre. Ajouter l’oignon, l’ail, le gingembre et faire saisir 4 minutes de plus.

Mélanger le doenjang, le gochujang et le bouillon de poulet.  Ajouter au mélange de porc et laisser mijoter environ 5 minutes, jusqu’à épaississement du bouillon.

Ajouter le tofu et laisser mijoter jusqu’au moment où le tofu absorbe les saveurs des autres ingrédients, pendant 7 minutes. Goûter et rectifier les assaisonnements.

Ce plat simple à exécuter, avec ses saveurs douces, accompagne fort bien le Bulgogi et Bibimbap. 

%d blogueurs aiment cette page :