Quatre endroits sympathiques où sortir à Montréal.

Sortir à Montréal est synonyme de planifier une sortie au restaurant plutôt que dans un bar. Il faut savoir que notre vie d’oiseau de nuit s’est envolée au milieu de notre vie d’adulte, lorsque le désir d’avoir des enfants et la conception de ceux-ci se sont réalisés!

Et le sommeil avant minuit est tellement précieux lorsque on a une vie de famille! Cette stratégie permet de me lever de bon matin, profiter du calme régnant dans la maisonnée; un moment idéal pour laisser vagabonder mon imagination, classer des centaines de photos et écrire des articles pour Mission Cuisine Urbaine ou de s’attaquer aux tâches quotidiennes.

Le chef Atsushi Tanaka nous sert au restaurant Le Mousso lors de Montréal en lumière. Moment Magique!

Un jour, la dynamique Marie-Claude m’a invité à titre de média pour célébrer les 35 ans du bar Le Date Karaoké lors d’une soirée débutant à 18h pour se terminer à 21h30. Une plage horaire parfaite pour concilier travail et vie de famille! #Confession! Je suis revenue à minuit de cette soirée festive!

Marie-Claude et Maxime et Jordan lors du 35e anniversaire Le Date Karaoké. Crédit photo: Patrick Desrochers

Je me suis donné la mission de partager quatre bonnes adresses pour prendre un verre ou un cocktail et profiter de l’ambiance unique de lieux uniques dans différents quartiers de Montréal. Voici le compte-rendu de ma tournée.

Le Date Karaoké

  • 1218 rue Sainte-Catherine Est
  • Metro Beaudry

En plein cœur du village LGBT de Montréal, l’ultime destination pour faire du karaoké se trouve au club Le date. Récemment rénové, cette institution bien établie depuis 35 ans, propose un répertoire de 30 000 chansons, en français et en anglais pour le bonheur des chanteurs d’occasion, disponible sur le site Le date. Il possible de conserver les meilleurs moments en photos et en vidéo de vos prestations musicales.

Vanessa et Maxime. Crédit photo: Patrick Desrochers

C’est aussi un endroit de prédilection pour entendre des gens vraiment talentueux comme Vanessa Duchel, comédienne et artiste connue depuis son passage à Star Académie. Elle chanter sans la moindre fausse note et avec une grande émotion comme plusieurs participants passionnés.

Jimmy Moore personnificateur de Céline Dion. Crédit photo: Patrick Desrochers

Pour l’occasion du 35e anniversaire, le talentueux Jimmy Moore a fait une prestation du tonnerre pour les amateurs de Céline Dion.

Crédit photo: Patrick Desrochers

Bon à savoir : Le petit frère du bar Le date situé à un jet de pierre, Le District Vidéo Lounge établi depuis 2017, propose des plats comme un poké bowl, des tartares et salades. Pour en savoir plus, je vous invite à lire ou relire mon article Destination Montréal: 5 quartiers, 5 restaurants, 5 ambiances.

Le poke bowl du Dristrict Video Lounge

Le Date Karaoké : Une adresse à connaître pour festoyer en chantant!

En compagnie de Julie DeBellefeuille (Probition Talk) et Antoine Gélinas (Bouchées Double). Crédit photo Patrick Desrochers, remasterisé avec Snap Seed

MTL Resto + Bar

  • 4051 rue Saint-Hubert
  • Metro Mont-Royal ou Sherbrooke

Situé au coin de la rue Duluth, dans le quartier Plateau Mont-Royal, le MTL Resto + Bar offre une carte de cocktail mettant en vedette des alcools 100% québécois, une première au Québec.

Les cocktails sont originaux avec des noms bien québécois, tel que le P’tit Bonheur, le Passe-Partout, Le Janine Sutto, Le Lévesque en l’honneur des œuvres et des personnalités qui ont marqué le Québec.

Le Monsieur Leloup (en l’honneur de Jean Leloup) à base de Gin Saint-Laurent, de liqueur de cerise Sivo, sirop de pamplemousse, blanc d’œuf, lime et de Shàmàn, une liqueur d’herbes de la Maison Sivo (dont j’ai déjà parlé dans un article).

Madame Bolduc : eau de vie Pur Légende, vermouth de pommes Pierre et Terre, Liqueur de Rhubarbe Sivo, blanc d’œuf, lavande et citron

Ce petit resto-bar de quartier met à l’honneur la métropole, les gens marquants du Québec et les produits québécois. C’est aussi un endroit pour écouter des spectacles d’humour « Les drôles de Dimanches » ou pour réserver sa place lors des populaires soirées « Jeudi Tartare ».

J’ai été invité à découvrir le nouveau menu de la chef Léa Dinel qui propose une cuisine locale et réconfortante. Pour cette saison, le menu est inspiré par la ligne d’autobus 55 Rue Saint-Laurent du Nord (Le Mile Ex) jusqu’au Sud (Le quartier chinois). Des plats originaux à la présentation recherchée et aux saveurs innovantes.

L’étonnant tartare de radis saura satisfaire les Vegan et complète bien la trilogie proposée.

  • Le radin : Radis braisé à la truffe, crémeux d’amandes aux épinards et chiffonnade de champignons sauvages
  • À Fleur de peau : Tartare de saumon de l’Atlantique, hibiscus, tobiko, mignonette de concombre à la Floréale.
  • Air de Bœuf : Tartare de bœuf, émulsion à l’expresso, crème fouettée au Whisky et croûtons aux 3 poivres.
  • La Poutine Montréal, pommes de terre épicée
  • Le WestSide : Soupe à l’oignon au whisky, cheddars, sauce au Moonshine Saint-Laurent, fromage en grains avec Sloppy Joe, au lieu du porc effiloché.
  • Sloppy Teriyaki dans un pain
  • Gros mollets : Jarret de porc braisé à la bière, laqué à l’orange, nouille Udon.
  • Nid de poule : œuf dur au soya, crevettes au gingembre, julienne de légumes, épinard et nouilles frite.

Le décor du MTL resto + Bar. Un secret: Le prochain menu sera inspiré de la Ligne Orange du métro de Montréal m’a gentiment annoncé le propriétaire.

Pour compléter cet article je me suis donné la mission de visiter deux bars dans un temps limité (un vendredi soir entre 16h et 18h30; transport en autobus inclus). C’était une question de retourner à la maison avant la fin des cours de musique des enfants et préparer d’excellents tartares de thon, craquelins de sésame, inspiré par le chef Charles Phan.

Note à moi-même : je dois refaire cette recette pour mon blogue, avec un éclairage digne de ce tartare aux saveurs vietnamiennes.

00000portrait_00000_burst201812231323322011330624130684118636.jpg

Voici la version remasterisée du tartare de thon vietnamien inspiré de Charles Phan, Chef The Slanted Door, San Francisco.

Les deux prochains établissements ont le point commun d’être sur la rue Saint-Laurent, accessible du Sud au Nord par le circuit d’autobus 55. Il s’agit de deux bars très discrets; des adresses cachée à découvrir.

Le Mal Nécessaire (MN)

  • 1106 B, Boulevard Saint-Laurent

Pour trouver ce bar caché, il suffit de repérer un gros ananas en néon vert fluo au pied d’un escalier du sous-sol d’une épicerie asiatique dans le quartier Chinois, tout près de la Porte Rue Sainte-Catherine. Les lettres MN identifie ce lieu inusité.

Le Mal nécessaire fait référence à l’alcool qui est à fois nocif à la santé et source de plaisir incroyable.

Une fois à l’intérieur, le décor évoque l’époque mid-century, aux multiples influences. La principale source d’inspiration de la designer Sara Bourgoin est le Mexique, avec la disposition des banquettes en bois qui sillonne tout le long de l’espace.

«Lorsqu’on se trouve dans le bar, ce mélange de cultures nous donne l’impression d’être un « expat » dans un pays étranger

Les ventilateurs, la sculpture en forme d’ananas, des anciennes assiettes et autres objets de collectionneurs contribuent à créer cette ambiance du bar ouvert en 2014.

Reconnu pour être un bar tiki, des cocktails signature sont servis dans un ananas comme le Abacaxi Mai Tai ou le Bahama Mama ou encore dans une noix de coco comme le Dirty South ou un Pina Colada Supremo. Envie d’un mocktail, les placebos sont disponibles comme le Virgin Painkiller.

Il y a possibilité de manger quelques plats provenant du resto cantonnais « next door » Fung Shing Snack Bar. J’ai pris un cocktail, probablement une Siesta avant de repartir vers ma prochaine destination.

Big in Japan Bar

  • 4175 Boul St-Laurent, Montréal

Une porte grise, anodine sur la rue Saint-Laurent, près de la rue Rachel; la séquence des adresses ne trompe pas. Il s’agit bien du bar Big in Japan, un de plus beau bar de Montréa, me croyez-vous? En s’approchant, il est possible de distinguer quelques signes japonais sur la vitre.

En ouvrant la porte, le mystère demeure, le temps de s’avancer dans un petit corridor et de franchir de lourds rideaux de velours. Puis nous sommes transportés dans le plus joli bar. « A secret little gem in Montréal! »

Le décor est renversant, avec un unique comptoir labyrinthique et les bouteilles de Whisky Japonais suspendu au plafond. L’éclairage est parfait avec la centaine de chandelles à la lueur vacillante. L’ambiance est feutrée et totalement zen.

Ce décor est signé par le Cabinet Braun-Braën (gagnant d’un prix de design en 2015). Big in Japan pourrait être digne du film de Sofia Coppola « Lost in Translation ».

Les serveurs discrets évoquent les années vingt avec leur uniforme classique. Les convives peuvent acheter une bouteille de whisky, qui sera raccrochée au plafond pour une prochaine visite; une méthode à la fois surréelle et futuriste.

Qui a dit qu’il fait attendre d’être en voyage à New-York pour profiter de l’art des cocktails! Moi la première et ces institutions montréalaises démontrent tout le contraire.

Merci à l’équipe du District Vidéo Lounge et Le Date Karaoké ainsi que celle de MTL resto + bar pour leur invitation. Les opinions exprimée sont les miennes.

Merci Marie-Claude pour m’avoir sorti de ma zone de confort #LaFilleQuiNeSortQueDansDesRestaurants

Aussi ma découverte du Whisky Café, rue Saint-Laurent dans cet article:

Le Whisky café bientôt 30 ans et toujours plus jeune que leur plus vieux whisky

Pour voir des nouvelles de Mission Cuisine Urbaine, je vous invite à me suivre sur Facebook ou Instagram ou vous abonner à mon blogue par courriel.

Auteur : Lyne P.

Je suis toujours à la recherche d'idées géniales pour ma famille de Fleurs de Macadam!