Voyages et escapades

Trois jours à Copenhague

Copenhague et Stockholm ont été les destinations choisies par notre petite famille de type DITK (a.k.a. Double Income Two Kids). Nous sommes partis en juin avec notre gradué de l’école primaire de 11 ans et notre fille de 14 ans pour un périple de trois jours à Copenhague et quatre jours à Stockholm (excluant les jours de transit entre Montréal et l’Europe).

Une rue paisible pour une escapade de trois jours à Copenhague

Voyage en Scandinavie : Destination Copenhague

Copenhague, la capitale du Danemark est une ville en pleine effervescence du point de vue gastronomique et une destination de prédilection pour découvrir la nouvelle cuisine nordique. De quoi combler de bonheur gastronomique la foodista en moi ainsi que ma famille épicurienne!

De la ferme à la table: Carottes Manfreds Copenhague
De simples carottes, des fleurs de courgettes et sauce Romesco. Manfreds Copenhague

Dès notre arrivée à l’aéroport international Kastrup, nous avons apprécié les atouts de Copenhague, une ville compacte avec une infrastructure incroyable côté transport.  Il a été facile de quitter l’aéroport en métro pour aller dans le quartier Vesterbrø où se trouve notre hôtel.

Hôtel Ottilia

Nous avons séjourné dans le magnifique hôtel boutique Ottilia situé au cœur du complexe historique de la brasserie Calsberg actuellement fermée pour rénovation jusqu’en 2020. 

Un de symboles de l’entreprise Calsberg fondée par Jacob Christian Jacobsen en 1847 est l’étonnante porte aux éléphants, une commande de son fils Carl à l’architecte Vilhelm Dahlerup. 

Malgré le fait de se retrouver au centre d’un chantier de construction, les environs sont littéralement assiégés par de nombreuses grues, le confort de cet hôtel du groupe Brøchner s’est avéré impeccable. 

L’atmosphère ultra-cozy des espaces communs, l’opportunité de profiter d’un apéro durant le  « Wine Hour », voilà autant d’éléments qui nous ont permis de s’imprégner du bonheur de vivre à la danoise « Hygge » à l’hôtel Ottilia.

Une fois nos bagages déposés, nous avons marché en direction du vaste parc Frederiskberg Have où il y avait un sympathique restaurant danois Hansens Gamle Famililies Have.  Par malchance en ce beau dimanche, le restaurant affichait complet pour l’heure du brunch!  Il fallait donc trouver une solution pour la cause alimentaire.

Notre itinéraire du premier jour

Centre historique de Copenhague (Indre By)

Question de s’imprégner de l’atmosphère de la ville, nous avons donc rejoint le centre historique datant du Moyen-Âge. La zone piétonne Strøget (qui signifie « Flânerie » en danois), part de la place de l’hôtel de ville (Rådhuspladsen) jusqu’à la nouvelle place royale (Kongens Nytorv), est un endroit fantastique pour explorer nombre des rues pavées de la ville et de charmantes places.

Il est utile de savoir que plusieurs boutiques et restaurants sont fermés le dimanche.  Heureusement, nous avons pris une pause gourmande sur la terrasse au quatrième étage du centre Illums Bolighus, le haut lieu de la décoration à la danoise au 52 rue Østergade.

Rundertårn : la tour ronde

Pour profiter d’une vue panoramique à 360 degrés de Copenhague, la visite de Rundertårn est un incontournable. 

La tour Rundertårn a été construite en 1642, avec une ingénieuse rampe en spirale, pavée en brique

L’accession vers le sommet de la tour est ponctuée par une pause à la galerie d’art contemporain et une vue sur l’intérieur de la chapelle adjacente. 

Un escalier étroit permet d’accéder à l’observatoire pour voir les nombreux clochers d’églises ainsi que les toits rouges et orangés des maisons environnantes.

Notre itinéraire du deuxième jour

Note à moi-même : pour notre famille canadienne habituellement matinale, il est vraiment difficile de se lever avant 9h du matin, en raison du décalage horaire de six heures.  Ce détail important a eu un impact sur le nombre d’activités réalisées! Nous avons tout de même parcouru 10 km en visitant de nombreux attraits entre 11h et 18h!

Après un copieux petit-déjeuner à l’hôtel Ottilia, nous avons réservé des billets en ligne pour les visites du château de Rosenborg et du Palais d’Amelienborg. Suite à une mauvaise expérience à Milan où mon conjoint et moi avons subi une file d’attente interminable pour visiter la cathédrale, je privilégie désormais l’achat de billets à l’avance, surtout lorsque nous voyageons avec les enfants.  Leur niveau de patience est limité et avouez que c’est réellement dommage de perdre du temps dans une file. 

Bon à savoir : il faut déposer sac-à-dos et sacoche dans un casier avant de faire la visite à l’intérieur du château et du palais.

Le château de Rosenborg

Au cœur du quartier des musées (Parkmuseerne), le château de Rosenborg est situé dans les somptueux jardins du roi (Kongens Have) où il est agréable de se promener. 

L’architecture de ce pavillon d’été aménagé dès 1633 par Christian IV est inspirée de la renaissance hollandaise.  Au fil du temps, cette résidence a servi de domicile pour les familles royales, jusqu’à ce que Frederic IV le juge trop petit.  #DémesureRoyale.

Château de Rosenborg Rosenborg Slot Copenhague au coeur des jardins

Plusieurs objets d’époque allant du 16 au 19e siècle sont réunis dans les multiples salles du château datant de la Renaissance.

Quartier Nyboder

Une longue ballade sur la rue Øster voldgade nous a conduits vers le petit lotissement des anciennes maisons aux couleurs jaune safran de la marine royale danoise construites entre 1631 et 1641. 

La couleur jaune safran typique du quartier Nyboder

Les petites ruelles pavées de Nyboder sont réeellement bucoliques.  La couleur jaune est tellement symbolique que le jaune Nyboder est reconnu au Danemark.

Parc Churchill

Au centre du vaste parc Churchill, se trouve l’ancienne citadelle (Kastellet), une caserne du début du 18e siècle.

Dans la zone du quai Langeliniekaj où sont amarrés ses paquebots, il y a la statut de Søfartsmonumentet qui domine le paysage.

Den Lille Havfrue : La petite sirène

Si vous voyez une foule attroupée sur le bord du quai, c’est signe que la célèbre statue en bronze se trouve dans le périmètre.  L’œuvre d’Edvard Eriksen fut offerte en 1913 à la ville de Copenhague par Carl Jacobsen, le fils du fondateur des brasseries Calsbergs.  En tant que chasseuse de pixels, j’ai réussi à capter un moment où la petite sirène était seule, son regard tourné vers le vaste port. Sinon, c’est le paradis des ego-portraits avec l’héroïne du conte de Hans Christian Andersen.

Den Lille Havfrue : La petite sirène captée sans une horde de touristes

Fontaine Gefion et Sankt Albans Kirke

Près de l’église anglicane, nous avons admiré la fontaine avec la sculpture de bronze représentant une femme menant une paire de bœufs.

Amelienborg Slot

La grande place octogonale où se s’articule quatre édifices identiques avec le palais Amelienborg est situé dans le quartier aristocratique de la ville du 18e siècle.  Moins achalandé que le château de Rosenborg, la visite de ce palais plus moderne, conçus en 1749 par Frederic V, vaut le détour. 

Statut Frederick V devant le palais de Amelienborg

Statut équestre de Frederic V du sculpteur français Jacques Saly au centre de la place du Palais Amelienborg.

Frederiks Kirke

Au bout de la rue Frederiksgade, s’élève l’église au dôme de marbre (Marmorkirken) est en réalité l’église Frederiks. C’est un des sommets caractéristiques de Copenhague et un point de repère.

Il est possible d’entrer gratuitement dans l’église pour se ressourcer et contempler l’intérieur magnifique de la fin du 19e siècle.

Le superbe dôme de l’église de marbre, tellement caractéristique de la ville de Copenhague. Un véritable point de repère.

Design danois

La rue Bredgade qui permet de se rendre au Palais d’Amelienborg a plusieurs boutiques de design danois et de galeries d’arts.

Kongens Nytorv et Nyhavn

À partir de la grande place, il est facile d’arriver au bassin Nyhavn, véritable carte postale typique de la Scandinavie.  Cet endroit magnifique avec les grands voiliers et les façades colorées des bâtiments, longeant les eaux scintillantes de Nyhavn.

Une visite matinale s’impose si vous voulez faire des photos en toute tranquillité, sans l’ombre d’un touriste.

Nyhavn
Nyhavn Copenhague
Nyhavn Copenhague

Pont Inderhavnsbroen

Ce pont destiné aux piétons et aux cyclistes permet de rejoindre la rive du quartier Christianshavn.

Notre itinéraire du troisième jour

Quartier Nørrebro

Le quartier multiculturel Nørrebro regorge de d’adresses branchées depuis quelques années, particulièrement lorsque le chef Christian Puglisi a choisi d’établir le restaurant Relæ en 2010.  Un courant de revitalisation de ce quartier populaire a alors débuté, avec une gentrification certaine.

Notre programme de la troisième journée était de découvrir la cuisine inventive du bar à vin Manfreds durant l’heure du midi.  Ce jour-là, nous avons vraiment expérimenté le rythme « Hygge », célèbre terme danois qui signifie « Se sentir bien, confortable ».

Parc Superkilen

Nous avons d’abord visité le parc Superkilen qui est un exemple de diversité urbaine mondiale.  Le parc linéaire Superkilen, inauguré en 2012, a été conçu par un groupe artistique Superflex, les firmes BIG Architects et Topotek-1.  Ce véritable jardin universel est divisé en trois zones et les habitants de ce quartier éclectique de Copenhague ont pu apporter leurs propres idées et artefacts au projet.

Parc Superkilen est un bel exemple d'architecte urbaine

Le parc se transforme successivement en espace vert avec des collines, des arbres et des plantes propices aux pique-niques, aux sports et à la promenade, puis devient une zone noire.

Le marché noir se veut être une place plus classique.  Plusieurs éléments improbables se retrouvent réunis dans ce projet d’aménagement urbain.

On retrouve une fontaine marocaine, une aire de jeux dominé par une pieuvre noire, de barbecues où les voisins peuvent se rencontrer sous les palmiers de Chine. La zone noire est impressionnante avec son relief transformé de manière surréaliste avec le pavé qui s’ondule. 

Le carré rouge, peint en rouge vif, orange et rose, met l’accent sur les loisirs et la vie moderne.

Des balançoires irakienne dans la zone rouge du parc Superkilen.

Rue Jægersborggade

Autrefois cette rue du quartier Norrebro était un lieu de rassemblement pour les trafiquants. Depuis que le restaurant Relae s’est établi, le paysage urbain s’est littéralement transformé depuis 2010. Des boutiques de design et de vêtements, des marchands de glaces à l’azote liquide ou aux fleuristes spécialisés en cactus. Une autre rue du quartier est Ravnsborggade reconnue pour ces antiquaires et des boutiques vintages.

Assistens Kirkegård

Le cimetière Assistens Kirkegård n’est pas seulement le lieu de repos de Danois célèbres tels que Hans Christian Andersen et Søren Kirkegaard, il constitue également un espace vert verdoyant, idéal pour les promenades tranquilles.

Nous avons marché le long de Sortedam Dossering, le long de cinq lacs artificiels construits au 17e siècle qui ont servis de réservoir d’eau pour la ville avant de rejoindre le centre-ville (indre By) par le pont piétonnier Dronning Louises Bro.

Un système de transport facile à Copenhague

 Je vous conseille d’ailleurs d’acquérir une carte de transport « City Pass » valide pour la durée de votre séjour, zone 1 à 4 pour visiter les quartiers centraux de Copenhague. Fait intéressant, il est possible de voyager gratuitement avec deux enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte avec la City Pass. À partir de 16 ans, les enfants doivent avoir une carte adulte.

Voilà ce qui conclut les principales activités de notre périple à Copenhague. Je termine bientôt un compte rendu sur les 5 restaurants de Copenhague que nous avons visité.

Pour voir des nouvelles de Mission Cuisine Urbaine, je vous invite à me suivre sur Facebook ou Instagram ou vous abonner à mon blogue par courriel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :