bouffe de mer

La bouffe de notre mer et les suggestions de Colombe St-Pierre

Connaissez-vous les produits qui proviennent du terroir maritime du Québec?

J’ai eu du plaisir à faire des oeufs mimosa et une salade césar au hareng fumé Le Fumoir d’Antan, des flocons de laitue de mer Un Océan de Saveurs et le poivre à gibier Les jardins de la mer. Autant de saveurs qui font la renommée de la Bouffe de notre Mer .

Oeuf mimosa

Grâce à l’initiative « La bouffe de notre mer », j’ai eu l’occasion de découvrir des aliments et des entreprises de l’Est du Québec.  

En plein cœur de l’hiver, les quatre régions du Québec maritime mettent à l’honneur des produits et des artisans de la scène culinaire.  Question de nous redonner le goût de voyager et d’explorer la Côte Nord, le Bas Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles de la Madeleine.

L’ambassadrice choisie pour présenter « La bouffe de notre mer » lors d’une conférence virtuelle de type « zoom » était nul autre que la formidable Colombe St-Pierre.  C’est toujours un bonheur renouvelé d’entendre parler Colombe du terroir maritime de notre vaste province, même si elle était en deux dimensions sur un écran!

Colombe StPierre

J’ai fait un résumé de cette virée virtuelle au pays des saveurs de la bouffe de notre mer. Après la présentation de Colombe, j’ai cuisiné avec les produits de la mer.  Voici la recette

Œufs mimosa et salade césar aux saveurs de la Bouffe de notre Mer et du Québec Maritime.

Une conférence zoom qui donne envie de faire des escapades gourmandes

Comme point de départ, quoi de mieux qu’un rappel de la géographie et des photos magnifiques illustrant le patrimoine maritime des régions de l’Est du Québec. Des paysages grandioses, les parcs nationaux, la mer, les plages, les routes panoramiques, les îles et les archipels, voilà autant d’attraits à découvrir. 

Le site Québec Maritime regorge d’informations et de vidéos pour planifier un périple au printemps ou à l’automne sur le littoral du Fleuve Saint-Laurent.  Hors de la saison estivale, ces périodes permettent de profiter pleinement de la fraîcheur des produits et d’aller à la rencontre des gens. 

repas en gaspésie

Percé, Gaspésie ©Studio du Ruisseau/Le Québec maritime

Facile d’imaginer un voyage gourmand parfait à travers les régions du Québec maritime. Les délices de la mer sont servis tant sur les bonnes tables que dans les casse-croûtes de chaque région, et ce, par des gens chaleureux et accueillants.

Une invitation au dépaysement et à cuisiner des aliments nouveaux du Québec maritime

Connaître la diversité des produits régionaux de la mer est un avantage pour inviter les épicuriens à partir à la découverte des routes de l’est du Québec.  D’une région à l’autre, pêcheurs, producteurs et artisans de la table unissent leurs efforts, dévoilant aux voyageurs une expérience gustative et gastronomique distinctive.  De plus, il est possible de prévoir des visites d’entreprises alimentaires.

Le Bas Saint-Laurent

Le Bas Saint-laurent a à la fois un côté terre avec de riches paysages agricoles et forestiers bordés au sud par le Maine et le Nouveau-Brunswick, et à l’est, par la Gaspésie.  Côté estuaire du Saint-Laurent, de Kamouraska jusqu’à Sainte-Luce, l’horizon est immense pour plonger le regard, de l’aube au crépuscule. Les paysages au soleil couchant paré de roses et de bleus sont réellement uniques. 

kamouraska

Notre-Dame-du-Portage, Bas-Saint-Laurent ©Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

Magtogoek qui signifie « chemin qui marche » est le nom donné au Saint-Laurent par les Premières Nations.

Québec est

Phare de l’île Verte, Bas-Saint-Laurent ©Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

Le Bas-Saint-Laurent vous permet notamment de goûter la délicate chair du crabe des neiges, de découvrir l’anguille et l’esturgeon noir de Kamouraska, qu’ils soient frais ou fumés.

La Gaspésie

Enveloppée par l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent et la magnifique baie des Chaleurs, la Gaspésie figure parmi les plus belles régions du monde. Tirant son origine du mot Gespeg en micmaque, Gaspésie signifie : « Là où la terre prend fin ».

route

Route 132, Gaspésie ©Roger St-Laurent/Tourisme Gaspésie

La péninsule gaspésienne est le lieu unique pour déguster le célèbre homard et  découvrir des produits à base d’algues, des mollusques tel le bourgot, ainsi que plusieurs espèces de poissons.

La Côte-Nord

En Côte-Nord, de Tadoussac à Blanc-Sablon, il y a le crabe bien sûr ainsi que le pétoncle, la mactre de Stimpson et la crevette nordique apprêtés de mille et une façons.

Kamouraska

Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, Côte-Nord ©Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

Les Îles de la Madeleine

En plein cœur du golfe du Saint-Laurent, les Îles de la Madeleine, réputées pour leur homard, mettent également au menu divers poissons comme le flétan, ainsi que de savoureux coquillages (huîtres, moules, coques).

Falaise des iles de la madeleine

Îles de la Madeleine ©Mathieu Dupuis/Le Québec maritime

Les Îles de la Madeleine sont forgées dans un paysage unique.  Des îles et des îlots reliés par des dunes de sable, des falaises de grès rouge sont magnifiques avec la lumière du soleil couchant. De pimpantes maisons colorées, des hameaux de pêcheurs et des ports contrastent avant l’immensité du bleu du ciel et de la mer. 

Colombe St-Pierre, une cheffe engagée qui révèle des astuces culinaires

Devant son armoire à assiette, en attendant de recevoir des clients lors de la réouverture des restaurants, pandémie de Covid-19 oblige, Colombe a parlé avec passion des produits de la mer.  Véritable ambassadrice, Colombe milite pour la protection et une plus grande accessibilité aux aliments qui viennent de l’océan.

Quatre haltes sur les différentes berges de la côte maritime et autant de produits gourmands à découvrir

Après de nombreux voyages à travers le monde, Colombe a littéralement choisi de revenir s’enraciner au cœur des paysages qui l’ont vue grandir au Bas Saint-Laurent.

ALgue et Colombe

Un moment au Food Camp de Québec 2019. Colombe et ses algues. Crédit Les Festifs

À travers une série d’aliments, nous avons découvrir des produits au goût inusité et surtout l’histoire des artisans passionnés qui mettent leur savoir-faire pour faire valoir les ressources du territoire.

Voici la recette que j’ai réalisé avec quelques produits La bouffe de notre mer.

Oeufs mimosa, salade césar au hareng boucané et maïs soufflé aux flocons de laitue de mer

Une recette inspirée par la cheffe Colombe St-Pierre pour intégrer du terroir maritime du Québec.
Type de plat Plat principal
Cuisine Cuisine Créative, Québécoise
Mots-clés idéal pour l’apéro
Imprimer la recette Épingler la recette
Temps de préparation 20 mins
Cuisson 10 mins
Temps total 30 mins

Ingrédients

Huile d’hareng fumé façcon Colombe St-Pierre

  • 6 g 1/4 paquet d’hareng boucané et séché Le fumoir d'antan
  • 15 mL de vinaigre de riz
  • ¼ échalotte française finement émincé
  • 60 mL d’huile végétale ou d’huile d’olive
  • Poivre de gibier au goût Les Jardins de Mer
  • 1,25 mL Flocons de laitue Océans de Saveurs

Œufs Mimosa

  • 3 œufs
  • 10 mL mayonnaise
  • 10 mL huile d’hareng fumé
  • 5 mL vinaigre de cidre
  • 5 mL moutarde de Dijon

Salade romaine et croûton

  • 1 Salade romaine
  • Pain de campagne ou baguette coupé en cube de 1 cm x 1 cm
  • 15 mL Huile d’hareng fumé

Vinaigrette César

  • ½ gousse d’ail finement émincé ou 2,5 mL de fleur d’ail
  • 1 jaune d’œuf
  • 7,5 mL moutarde de Dijon
  • 7,5 mL vinaigre de cidre
  • 45 mL huile d’olive ou de hareng fumé
  • 30 mL câpres ou salicorne mariné ou gousses d’asclépiade Gourmet Sauvage
  • 20 mL parmesan de type reggiano ou québécois

Garniture

  • 20 g Hareng fumé Le fumoir d'antan
  • 3 tranches bacon cuit 20 minutes à 400 F en retournant à mi-cuisson

Préparation

  • Huile d’hareng fumé
  • Déposer le hareng et le vinaigre dans une casserole. Faire cuire doucement pour rendre le hareng plus malléable. Hacher finement le hareng.
  • Mélanger l’huile, l’échalotte et le hareng. Assaisonner avec le poivre et les flocons de laitue. Réserver.
  • Œufs mimosa
  • Dans une casserole moyenne, porter l’eau à ébullition. Ajouter délicatement les œufs et faire cuire pendant 10 minutes.
  • Sortir les œufs et plonger-les dans un bol d’eau froide.
  • Écaler les œufs et couper en deux sur le sens de la longueur. Séparer les jaunes des blancs.
  • Écraser les jaunes d’œufs. Mélanger avec la mayonnaise, l’huile, le vinaigre et la moutarde. Assaisonner avec du sel et poivre. Avec une petite cuillère, garnir chaque blanc d’œufs.
  • Salade césar
  • Laver la laitue romaine et essorer. Couper les feuilles de laitue avec vos mains en 2 ou 3 morceaux
  • Croûtons
  • Dans une poêle, frire les croûtons dans l’huile. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’ils soient bien colorés. Les égoutter sur un papier absorbant.
  • Vinaigrette
  • Mettre le jaune d’œufs dans le cul-de-poule avec la moutarde de Dijon, puis les délayer avec le vinaigre. À l’aide d’un fouet, incorporer l’huile en filet, en remuant doucement.
  • Ajouter l’ail, le persil, le parmesan et le poivre. Garnir de salicorne ou de câpres.
  • Dresser la salade romaine dans des assiettes. Garnir de bacon cuit en morceaux et de croûtons.
  • Ajouter la laitue à la vinaigrette au dernier moment afin de conserver tout le côté croquant de la salade.
Rendement: 4

Les informations nutritionnelles ne sont qu’à titre indicatif

Calories: 300kcal
Envie de faire cette recette ?Je vous invite à partager votre photo sur Instagram @mission.cuisine.urbaine et avec le mot clic #MissionCuisineUrbaine
bouffe de notre mer

La mactre de Stimpson des Crabiers du Nord (Portneuf-sur-Mer, Côte Nord)

Les Crabiers du Nord prônent une pêche à petite échelle, plus respectueuse de l’environnement, un peu à l’image de ce que font les fermes à dimension humaine.  La mactre de Stimpson est un mollusque géant de la famille des palourd.  Peu connu auprès des Québécois mais très prisé en Asie, la mactre se retrouve en abondance dans les eaux de la Côte-Nord. Son goût délicat et sucré s’apparente à celui du homard et du pétoncle.  Sa chair est un peu plus ferme que ce dernier.

Mactre de Stimpson

Mis en conserve, la mactre de Stimpson est délicieuse en chaudrée ou servie en toute simplicité sur des pâtes aux fruits de mer avec quelques fines herbes ou des plantes de battures. 

C’est un produit à s’approprier, parce qu’il ne fait pas partie de nos habitudes. Même la grand-mère de Colombe n’avait jamais fait de pâté ou de chowder de mactre!  Sachez que pour respecter la mactre de Stimpson déjà cuite et mis en conserve, il faut l’ajouter à la dernière minute pour éviter d’abîmer sa texture.

Les algues marines Un Océan de saveurs (Gaspésie)

Les algues marines sont une véritable ressource naturelle de la Gaspésie.  Cueillies à la main de manière durable dans des zones d’exclusivité, il existe plusieurs variétés d’algues offertes par l’entreprise Un Océan de Saveurs.  Le kombu royal (laminaire sucrée), le wakamé, le nori, la main rouge ou encore la laitue de mer sont des saveurs végétales qui ajoutent de l’originalité aux potages, fruits de mer, poissons, sauces.

laitue

C’est un aliment qui est vraiment intégré en Chine et au Japon.  Au Québec, c’est un univers qui reste encore à découvrir.  Colombe adore les algues et les utilise un peu partout comme pour faire une Tapenalgue, un clin d’œil à la tapenade provençale. 

C’est un goût à apprivoiser et le plus facile pour utiliser des flocons de laitue de mer est d’assaisonner du maïs soufflé!  L’amertume de ce produit est bien balancée par le goût de beurre et de sel du pop-corn.  Une recette gagnante!

Le hareng boucané Le Fumoir d’antan (Havre-aux-maisons, Îles de la Madeleine

Le boucanage du hareng était largement pratiqué aux Îles par les siècles passés, mais avec cette espèce presque disparue des eaux, se sont éteintes les 40 boucaneries. Lorsque le petit poisson est revenu frayer dans les eaux du golfe, cette tradition a pu renaître grâce à la détermination de la relève de la famille Arseneau du Fumoir d’Antan.

Alignés sur des baguettes de bois, les petits poissons cuivrés sont suspendus au-dessus de tas de braises faits de bois d’érable et de bran de scie pour être déshydratés. Ça boucane! Outre le traditionnel hareng boucané, au goût « corsé », le Fumoir d’Antan propose aussi des produits fumés au goût plus subtil.  

hareng

Séché, le hareng se transporte facilement et peut se savourer tel quel.  Ce jerky de la mer est aussi un rehausseur de saveurs.  J’ai d’ailleurs réalisé une vinaigrette césar maison avec de l’huile et du hareng fumé au lieu des anchois.  Tel que recommandé par Colombe, j’ai fait des œufs mimosas.  On peut aussi l’utiliser dans une salade de pommes de terre ou aromatiser un filet de poisson frais en le râpant.

Le sel au plantain piquant, le sel aux plantes de bord de mer, Le poivre à gibier. Les Jardins de la Mer (Saint-Germain-de-Kamouraska, Bas-Saint-Laurent)

L’experte-cueilleuse, Claudie Gagné récolte avec soin une cinquantaine de plantes de battures, afin d’en assurer la régénération et la pérennité. Se procurer des herbes cueillies avec éthique afin de préserver les ressources dans la boutique ou dans les poissonneries environnantes est un geste d’achat local, durable, plein de bon sens et de saveurs

Les trésors gourmands sont nombreux comme les épinards de mer croquants et salés, l’élégant chou poivré des dunes au goût de raifort, le pourpier des plages, le persil de mer, la salicorne.

Les sels aux aromates marins s’utilisent sur des poissons frais, comme la truite, le flétan ou le maquereau..  Il rehausse une salade de légumes, jazze une pâte à tempura.  On peut s’en servir pour aromatiser des soupes ou encore dans une omelette.

Le poivre à gibier est un complexe mélanger de livèche, d’arroche, céleri de mer, d’algue Goémon, de baie de genièvre, de poivres longs et noirs.

poivre à gibier

Comme son nom l’indique, le poivre est idéal pour faire mariner du gibier ou de la viande rouge comme le bœuf ou le canard.  C’est très aromatique pour rehausser les saveurs d’une terrine ou une purée onctueuse de légumes racines.

La bière IPA Gose-sur-mer. La Microbrasserie Le Naufrageur

En 2008, Christelle Latrasse et Philippe Gauthier se joignent à Louis-Franck et Sébastien pour fonder la microbrasserie Le Naufrageur. Située dans l’ancien théâtre La Moluque, le nouvel établissement produit et vend ses bières de grande qualité. C’est dans ce lieu qui invite à la fête et au divertissement que le Naufrageur fait son entrée dans le paysage brassicole gaspésien et québécois. C’est en puisant dans les histoires familiales et gaspésiennes, que le nom de Naufrageur fût adopté.

Les naufrageurs

Avant l’invention des phares, on allumait des feux sur la rive pour indiquer aux marins la présence de récifs. Les pirates déplaçaient ces feux afin de faire échouer les navires qu’ils pillaient par la suite. On appela ces pirates des « naufrageurs ». Puisque trois des fondateurs du Naufrageur revendiquent le noble titre de descendants de pirates dans la Baie-des-Chaleurs, le nom de Naufrageur semblait tout désigné. Ainsi, la plupart des bières du Naufrageur portent le nom d’un bateau qui fit naufrage en Gaspésie ou dans le Bas-St-Laurent, rattachant sa propre histoire à celle de sa région.

Un mot au sujet de la cheffe Colombe St-Pierre

Je connais bien l’univers de la cheffe Colombe St-Pierre grâce à plusieurs événements.  Que ce soit lors de conférences et de soupers dans le cadre des événements Women with knifes, FoodCamp de Québec, Gala des Lauriers de la gastronomie ou Montréal en Lumière, Colombe parle avec passion des ressources du Québec.

Lyne et Colombe
Un souvenir incroyable dans la cuisine du Château Frontenac. Colombe St-Pierre et moi-même Avril 2019!

Durant nos vacances familiales dans le parc du Bic en 2019, ma famille et moi avons vu cette générosité dans son restaurant Chez St-Pierre.  Son style culinaire est en symbiose avec les richesses du Québec côté Est, lorsque la mer débute dans l’estuaire du Fleuve Saint-Laurent.  Ce n’est pas étonnant que la cheffe Colombe St-Pierre a remporté la palme lors de la 1e édition du Gala Les Lauriers de la Gastronomie.

Chez St-Pierre

En prime un concours attrayant

Un concours fort alléchant est proposé pour découvrir ou redécouvrir l’abondance et la fraîcheur des saveurs de la mer.  Prendre la route pour aller à la rencontre des chefs, des pêcheurs, des producteurs et des transformateurs qui apportent la mer dans votre assiette, voilà la proposition du Québec Côté Mer.

concours

Le concours consiste en 4 séjours pour 2 personnes incluant un repas unique et savoureux dans un lieu spectaculaire et grandiose! Chaque prix inclut également le transport en avion, une location de voiture sur place pour la durée du séjour, des activités à caractère maritime, deux nuitées et les petits-déjeuners. 

Pour y participer, visitez le site https://www.quebecmaritime.ca/notremer/

#bouffedenotremer