tartare de boeuf

Tartare de boeuf 100% locavore (Le meilleur)

Le secret d’un excellent tartare de boeuf est assurément la qualité des ingrédients et l’équilibre des saveurs. Je vous partage ma recette de tartare qui mets en valeur plusieurs produits locaux, provenant du Québec et du Canada. 

Tout d’abord, la pièce de boeuf

La bavette de bœuf, coupée au couteau, possède l’atout de procurer à la fois de la saveur et de la texture à ce délice pour carnivore. J’ai appris ce détail important lors du 20e défi « Tartare de boeuf » #AtelierDanielVézina réalisé en 2014! J’ai utilisé celle provenant de la boucherie Les Têtes de Cochons à Sainte-Adèle

Des produits de qualité et d’ici

Depuis plusieurs années, j’opte pour l’achat de produits en provenance d’ici pour favoriser l’économie de ma province et de mon pays.  De plus, je cuisine avec les produits de saisons, c’est devenu une seconde nature.

Mon conjoint m’a transmis un article du Wall Street Journal « In Canada’s Grocery Carts, a Boycott U.S.A. Movement Starts Rolling ».  De plus en plus de canadiens cherchent des alternatives au produits américains. En raison des politiques du président américain et de son attitude face au premier ministre Trudeau.

L’entreprise Strubs à découvrir

Au delà de la politique, ce nouveau courant favorise des entreprises qui ont à coeur le développement local. L’utilisation d’aliments cultivés sur notre territoire qu’est le Canada est important.  L’article du Wall Street Journal donnait en exemple les cornichons Strubs, dont la production à lieu à Saint-Louis du Richelieu et qui utilise des concombres québécois.

Une visite à l’usine de transformation Strubs permet de réaliser l’importance de favoriser l’économie locale comme créateur d’emplois. Crédit photo: Patrick Desrochers.

Des moutardes de la maison Orphée

Un autre exemple est la maison Orphée, une entreprise québécoise, qui offre depuis l’automne 2018 un  quatuor de moutardes fines. Élaborées et préparées ici, au Québec avec des graines de moutarde cultivées au Canada, c’est un achat sensé.

La gamme de moutarde de la maison Orphée, allant de la moutarde jaune style Base-Ball  à la classique Moutarde de Dijon en passant par les moutardes au Raifort ainsi que celle à l’Érable et Harissa, deviennent les premiers condiments 100% canadiens.

IMG_20180925_164708

Faire son épicerie avec l’approche Locavore signifie de scruter à la loupe la provenance des aliments et non réalisé ses achats en fonction du prix. Une visite à la ferme permet de prendre conscience du travail qui se cache derrière les aliments.

Les champs de concombres des Aliments Whyte’s. Crédit Photo: Mission Cuisine Urbaine

Les toits verts des fermes Lufa

Les toits verts de la ferme Lufa Ahunstic, qu’il est possible de visite quelques fois par année.Privilégier des aliments ayant une distance réduite entre la ferme et la table est devenu une seconde nature pour notre famille.  Avec les fermes sur les toits Lufa, il est désormais possible d’avoir accès à des salades, des feuilles de céleri, des mini-pousses, des tomates, des concombres et même des aubergines quasi à l’année.

La ferme Lufa Ahuntsic. Crédit photo : Mission Cuisine Urbaine

Tartare de boeuf, le meilleur et 100% locavore

Merci à Origine Terroir du Monde, la maison Orphée et aux aliments Whyte’s Strubs pour les produits reçus. 

tartare de boeuf

Tartare de boeuf 100% locavore

Voici le meilleur tartare de boeuf avec des produits locaux, pour une approche 100 % locavore!
Type de plat: Entrées, Plat principal
Cuisine: Classique
Mots-clés: Recette rapide
Temps de préparation:20 mins
Temps total:20 mins
Épingler la recette Imprimer la recette
Rendement:: 2 portions

Ingrédients

  • 200 g bavette de boeuf un peu persillé coupée au couteau
  • 1 jaune d’oeuf
  • 15 mL (1 c. soupe) moutarde de Dijon Raifort de la Maison Orphée
  • 5 mL (1 c. thé) vinaigre de canneberge
  • 45 mL (3 c. soupe) olive extra-vierge Origine
  • 1,25 mL (1/4 c thé) fleur d’ail Le petit Mas
  • 1/2 échalote française finement ciselé
  • 15 mL (1 c. soupe) gousses d’asclépiade Gourmet Sauvage au lier des câpres.
  • 15 mL (1 c. soupe) cornichons Strubs finement émincés
  • 30 mL (2c. soupe) feuille de céleri provenant des toits de la ferme Lufa
  • Quelques traits de sauce piquante Firebarns.
  • Sel et poivre au goût

Préparation

  • Faire une émulsion avec l’huile, le vinaigre et le jaune d’œuf. Ajouter les autres ingrédients au boeuf. Assaisonner et laisser reposer au frais une quinzaine de minutes. Décorer de feuilles de céleri.
  • Servir avec des craquelins ou de fines tranches de baguette grillées.

Nutrition

Calories: 300kcal
Envie de faire cette recette?Je vous invite à partager votre photo sur Instagram @mission.cuisine.urbaine et avec le mot clic #MissionCuisineUrbaine!

Pour avoir des nouvelles de Mission Cuisine Urbaine, je vous invite à me suivre sur Facebook ou Instagram ou vous abonner à mon site web par courriel.