Le phénoménal FoodCampQc édition 2015 (1e partie)

Étant une Urbaine « From Montréal » qui a conservé de magnifique souvenirs de la 3e édition du FoodCamp, j’attendais avec enthousiasme le retour du FoodCampQc 2015En français SVP pourrait scander les PKP de ce monde… euh « Nourriture de camping » euh non pas vraiment.

Il s’agit plutôt « Un Chic Camping Épicurien » puisque cet événement se déroulait au Château Frontenac, pour mieux rassembler quelques 1000 participants se désignant comme pur foodies, passionnés de cuisine, épicuriens, chefs de famille, trippeux de bouffe, créateurs, artisans et producteurs.

Cette année, le FoodCampQc 2015 a vraiment remporté la palme de faire vivre une aventure culinaire unique tout au long des 16 présentations.  Voici mes exquises impressions sur ce camping épicurien moderne, édition 2015.

moi au foodcampqc

Près d’une vingtaine de chefs et leur acolytes sont venus transmettre leur savoir-faire pour réaliser des recettes savoureuses.  Les participants ont pu se régaler à chaque présentation d’une amuse-bouche, illustrant le travail des chefs cuisiniers venus partager leurs réflexions autour d’une alimentation mettant en valeur les produits du Québec.

Cet événement géant, organisé avec brio par… 3 personnes: Stéphanie Léveillé, Louis Turmel et Francis Laplante, le FoodCamp est digne des grands festins du Château Frontenac de 1940!

trio food camp

« Pendant les fêtes, Le Château Frontenac offrait à ses clients le faste de la vie de cour, avec un menu digne d’Henri VIII. » peut-on lire sur la légende de cette photo évoquant ce rituel médiéval perpétué jusque dans les années 1960.

Les grands festins

Des bénévoles, dont le formidable Stéphane Gadbois et sa fille Fiona, ont aidés à réaliser et distribuer des milliers de bouchées.  Merci aux dames, qui ont été bien patientes,  lorsque des caméras sur braquaient sur les plateaux de bouchées pour mieux les « instagrammer »!

Stephane gadbois et les organisateurs

C’est réellement un événement axé sur les participants, croyez-moi!

 benevole

Cette année, le grand manitou du FoodCamp, Francis Laplante a confié l’animation au chef Jonathan Garnier de la Guilde culinaire.  Comme ça, Francis a pu recevoir des messages du genre « Houston, we have a problem! » en toute quiétude, sans devoir paniquer sur scène durant les prestations des chefs.

Francis tranche de pain

Jonathan Garnier est un chef expérimenté, qui connait son affaire et a un don inouï pour interagir avec ses collègues, parfois occupés à « Thermomixer », fouetter une chantilly de foie gras, pulser des purées de fruits, etc.

garnier ecran geant

 

Avec son esprit vif et spontané,  le chef Garnier nous a guidé tout au long du week-end en nous faisant éclater de rire à maintes reprises durant ce programme fascinant.

Jonathan Garnier a même joué le rôle de « Magdalena (co-animatrice d’Yves Corbeil des tirages de Loto-Québec à la Tivi!) » car il a fait tirer de nombreux prix de présence, tel que des paniers de produits de Canneberge Nutri-Fruit, de la Boulangerie Ace, des Fromages d’ici, La pincée, des certificats-cadeaux dans des établissements de Québec, comme Doyon Cuisine, la Guilde Culinaire, le bistro Atelier, Tartare & Cocktail, l’Auberge Saint-Antoine, le Château Frontenac.

Même les plats préparés sur scène par les chefs ont fait l’objet de tirage parmi la foule de participants munis de coupon: Le numéro gagnant est le 555… 😉

prix olivier renoir

En plus, il y a eu des livres de cuisine, comme le Bookzine Science & Fourchette et le futur guide Foodie de Québec.  Et j’en passe, Mea Culpa!

science et fourchetteguide foodie de qc

Le FoodCampQc était donc une sorte de Noël « ben en avance » ! Il est impératif de profiter d’un doux printemps avec le retour des asperges et têtes de violon,  d’un été torride pour cuisiner sur le Barbecue (what else!) et d’un automne coloré où il fait bon manger des plats mijotés réconfortants!

« Être réactif en cuisine! » c’est la capacité à ajuster et adapter les recettes en y goûtant tout le long du processus et en ajoutant une pointe d’acidité, un élément croquant, une touche de sucre ou un peu de sel.

Durant le #FoodCampQc15,  j’ai eu l’occasion d’écrire de nombreux tweets via mon pseudomyme , transmettant les répliques savoureuses du chef Garnier.  #SansRacune 😉

« Avec  vous pourrez désormais inviter chefs chiants disant que ça manque d’assaisonnement genre @ 😉

la pincée

« Vous êtes les Nouveaux Ambassadeurs Culinaires » voilà une juste appellation contrôlée de Jonathan Garnier pour définir le phénomène des « foodies ».  Je crois et j’espère que nous sommes devenus de véritables vecteurs de connaissances pour nos proches, nos enfants, nos amoureux et nos amis, après avoir vus défiler une succession incroyables de chefs, ces  véritables architectes des saveurs.

Le #FoodCampQc15 est « the word » à découvrir pour voir ce qui s’est passé sur twitter, facebook et instagram et autres réseaux du genre.

« Because i really need a day between Today & Tomorrow » et que je viens d’écrire un court billet de 800 mots, j’ai décidé de faire une deuxième partie au présent compte-rendu, consacrée aux chefs et à leurs divines créations culinaire.  À suivre… #Follow-me

D’ici là, vous pouvez lire les succulents articles de Rachel Robitaille, Sylvie Isabelle et Camille Brunelle.

Et pour un brin d’humour, les billets d’Héloïse Leclerc et de Caroline Décoste.

 

5 Commentaires

  1. Ping : 5 idées originales pour ne pas vous faire voler votre chaise au Foodcamp | Foodista en mission

  2. J’ai hâte à la deuxième partie! Je pense que la réplique qui m’a le plus marquée aussi, c’est la notion de réactivité en cuisine. Tellement vrai!

  3. Ping : Un énorme merci ! - FoodCamp Québec

  4. Ping : Être de retour (après le Foodcamp) - TrancheDePain.com

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :