Poulet chasseur. Projet #35 Atelier Daniel Vézina

J’ai découvert le poulet chasseur, connu sous le nom italien de poulet Cacciatore, grâce à Tante Germaine.  Après savouré ce délicieux plat réconfortant, je me souviens avoir pris des notes lorsqu’elle a enfin révélé la recette, après les plusieurs requêtes de ses invités. J’ai conservé (trop) longtemps cette recette dans mon recueil personnel.  C’est un défi culinaire qui m’a permis d’assembler ces ingrédients pour procurer un goût succulent à de  simples morceaux de poulet, comme seule Tante Germaine savait le faire à l’époque.

ingrédients poulet chasseur

Voici les indications et les secrets de cette recette de famille, combiné aux trucs du chef Daniel Vézina.

Couper un poulet en morceaux en prenant soin de conserver les os.  Singer avec de la farine, les morceaux de poulet, avant de les faire dorer dans un mélange de beurre et d’huile.

Retirer les morceaux de poulet et ajouter un poireau, un oignon, une gousse d’ail pour les faire revenir et bien caraméliser.  Le chef Daniel Vézina ajoute des lardons à ce moment.  J’approuve tout à fait cette variation qui ajoute une dimension gustative intéressante.  Déglacer avec 250 mL de vin et laisser réduire de moitié.  Ajouter 60 mL de pâte de tomates, une boîte de tomates italienne égouttées (format 19 oz ou 540 mL). Ma « coquine » Tante ajoutait 2 onze (60 mL) de Cognac, du thym et des feuilles de Laurier, avant de porter à ébullition.  Par la suite, il faut retourner les morceaux de poulet, réservés, et laisser mijoter 30 minutes.

À ce moment, j’ai bifurqué et j’ai suivi les indications du chef Vézina en ajoutant  250 ml  fond brun de volaille et en laissant mijoter environ 1 heure.

J’ai fait revenir une barquette de champignons (115 g environ) avant de les ajouter au poulet Cacciatore pendant une trentaine de minutes.

 

poulet chasseur

 

Un sympathique plat de poulet, parfait pour des longues journées de temps froids.

%d blogueurs aiment cette page :