Événements Livres de cuisine

Apprendre pour être meilleure qu’un chef!

Lorsque ce sympathique avis de recrutement pour une nouvelle émission au Canal Vie « Meilleur que le chef » a été diffusé, j’étais en Italie pour souligner 25 ans de complicité avec mon Homme N° 1.

Un quart de siècle génial, rempli de formidables souvenirs; de l’obtention de nos diplômes universitaires utiles pour nos vies professionnelles trépidantes, la migration de Québec à Montréal, notre vie comme DINK (Double Income No Kid) sur le Plateau Mont-Royal, des voyages et des rendez-vous au restaurant, l’arrivée successive de 2 nouveaux co-locataires (lire 2 enfants), une maison, un chalet… à la création d’un blogue culinaire.

Notre vie en Technicolor lors de la 57e édition de Biennale d’art international de Venise #Selfie #Pantone

Durant ce voyage à Venise et Milan, nos cinq sens étaient interpellés (j’adore planifier un voyage à travers le prisme de la gastronomie) et ravis par de chouettes découvertes culinaire italienne et contemporaine.

Au restaurant gastronomique Alice à Milan de la chef  Viviana Varese, dédié à la cuisine « Prêt à porter »

Mon sixième sens, dans mon fort intérieur, me disait de répondre positivement à la question « Meilleur que le chef ?».

Car je suis une véritable passionnée de cuisine et mon blogue Mission Cuisine Urbaine permet de partager mes découvertes gourmandes et transmettre mes astuces culinaires afin de concocter un repas de famille, une formule brunch conviviale ou recevoir des amis à prendre l’apéro.

La sempiternelle question Qu’est-ce qu’on mange pour souper? a toujours résonner dans notre vie quotidienne, rythmée par l’école ou le travail, les devoirs et les tâches ménagères, les loisirs et les dodos! C’est un excellent prétexte pour renouveler sans cesse notre répertoire culinaire; conserver des classiques réinventés, indémodables et explorer des nouveaux types de cuisine : indienne, mexicaine, coréenne, française et néo-québécoise revisitée à titre d’exemple. C’est une agréable façon de voyager et d’élargir les horizons du point de vue gustatif.

Pour bien gérer la cause alimentaire, je suis devenue la chef exécutif au cœur de notre famille qui cuisine au quotidien des plats planifiés  durant la fin de semaine. J’adore prendre le temps d’élaborer des plats fabuleux, concoctés avec amour pour procurer du bonheur et des souvenirs culinaires à ma famille.  L’éditorial du livre de Danny St Pierre, paru en 2014, a confirmé l’importance de cuisiner!

De plus, je m’inspire des astuces et secrets de chefs pour faire mes nombreuses expérimentations culinaires.  J’accorde une grande importance aux artisans-producteurs locaux pour mettre en valeur le goût des produits, rehausser leur saveur. Au fil du temps ma passion culinaire m’a amené à développer ma créativité pour  épater la galerie.

Donc j’étais suffisamment confiante pour compléter le processus; j’ai d’ailleurs été encouragé par de formidables passionnés de cuisine à me porter volontaire.  Après l’entrevue avec la recherchiste et des membres de l’équipe de l’émission Meilleur que le chef, j’estimais avoir de bonnes chances de participer. Les défis à l’horizon étaient de cuisiner dans un court laps de temps (20 à 40 minutes maximum), avec une bande d’inconnus.  En étant sélectionnée, je devais cuisiner pour la première fois sur un plateau de tournage !

Apprendre pour être meilleure qu’un chef est devenu ma nouvelle mission!

J’étais donc prête à m’investir pour améliorer mes réflexes côté technique, faire face aux contraintes de temps, élaborer un répertoire de recettes créatives, savoureuses et efficaces à réaliser dans un temps limité.

J’aime approfondir mes connaissances culinaires en adoptant des livres de chefs et en expérimentant leurs recettes.  C’était l’occasion rêvée de plonger dans mes nombreux livres dans l’optique de trouver des recettes à exécuter en 30 minutes top chrono!

Mes sources d’inspirations estivales ont été Rachel Khoo, Martin Juneau (of course), Alain Ducasse, Stelio Perombolon, Fisun Ercan, Daniel Vézina.  J’ai puisé plusieurs astuces dans le carnet rouge de DiStasio et dans les livres Les touilleurs et L’heure de l’Apéro de Marie-Josée Beaudoin qui regorgent de recettes de grands chefs ayant collaborés  (Danny St Pierre à Patrice Demers). L’univers de ma foodista préférée Héloïse Leclerc du blogue 180 degrés a été particulièrement inspirante.

Mission 1 : Je voulais augmenter mon bagage génétique culinaire (cuisine française revisitée, mexicaine, indienne, coréenne et néo-québécoise) avec les défis de base qui font souvent partie des émissions culinaires, comme faire des pâtes fraîches dans un temps limité.  La recette de Daniel Vézina de pâtes aux œufs est savoureuse et infaillible à condition d’avoir un temps de repos d’une heure.  C’est réellement trop long dans une perspective de compétition culinaire!

Mission 2 : cuisiner des aliments dont le temps de préparation est court avec des techniques efficaces et rapides : Des légumes de saisons, des pétoncles, du magret de canard, des huîtres, des bébés pieuvres, des poissons, des calmars ou même des insectes comme des sauterelles!

Mission 3 : Identifier et connaitre la méthode pour cuisiner rapidement des grains et céréales comme le risotto, le sarrasin, les différents types de couscous et de riz, les semoules.

Mission 4 : Fignoler les présentations!!!

Voici quelques exemples de mes expérimentations culinaires.

 

Après le sort de ma prestation durant l’émission dépendait du hasard; des thèmes retenus pour l’émission à laquelle j’allais participer, des concurrents avec qui compétition.  Bref je me suis lancée dans cette aventure télévisuelle avec enthousiasme.

Au final, je suis ressortie gagnante d’avoir réappris à cuisiner dans cette optique, pour le plus grand bonheur de ma famille et mes amis!

Meilleur que le chef est une émission, pleine de rebondissements, mettant en vedette deux de mes chefs préférés, Danny St Pierre et Martin Juneau, qui a tour de rôle sont animateur ou chef.  Imaginez ma joie de les voir en coulisse et sur le plateau de tournage!  J’ai une grande admiration pour Martin Juneau et Danny St Pierre, car ils transmettent leur passion à cuisiner.  C’est aussi l’occasion de découvrir l’univers de passionnés de cuisine, qui comme moi, ont eu le courage de croiser le fer (ou la fourchette) avec Danny ou Martin.