crabe des neige et sauce cocktail

Crabe des neiges et sauce cocktail à l’érable

Au Québec, l’arrivée du crabe des neiges québécois apporte un vent de fraîcheur dans nos assiettes. La saison débute généralement au début du mois d’avril.  La meilleure façon de savourer ce délicat crustacé est de le servir nature, accompagné d’une simple sauce.  Voici ma recette de sauce cocktail au sirop d’érable que j’ai élaboré cette année pour accompagner le crabe des neiges.

crabe des neiges et sauce

Le crabe des neiges du Québec, un produit issu de la pêche durable

Le crabe des neiges (Chionoecetes opilio) du Québec est maintenant certifié MSC (Marine Stewardship Council) comme un produit de pêche durable. Cette certification atteste qu’il n’y a pas de surpêche, que le produit est de qualité supérieure. Les pêcheurs se soumettent aux règles les plus strictes en matière de pêche durable. 

Le crabe des neiges préfère les eaux froides et profondes. Au Québec , les crabes proviennent principalement de l’estuaire et du golfe du Saint-Laurent. On en retrouve aux alentours de l’île du Cap-Breton, du plateau continental de Terre-Neuve et du Labrador et des baies de Terre-Neuve.  Pêché depuis les années 60 au large de Gaspé, le crabe des neiges est le type le plus abondant.

section de crabe des neiges cuits

Un fruit de mer local et raffiné à découvrir

Puisque le crabe des neiges résiste mal à un séjour en vivier, il est généralement offert déjà cuit et séparé en sections pratiques dans les poissonneries.   La belle couleur orange garantie un produit de qualité.

Pour une entrée, prévoyez une section de 5 pattes par personne, tandis que 2 à 3 sections sont nécessaires pour un repas complet.  Il est bon de savoir que le crabe des neiges, un décapode (crustacé à dix pattes) est disponible pendant une courte période.  Les premiers crabes arrivent dans les poissonneries dès avril et la pêche s’étend généralement jusqu’à juin.  À partir de mai, le crabe vivant se fait rare, mais on pourra encore se procurer du crabe frais, déjà cuit, pendant quelques semaines.

Un rituel à adopter au printemps

Même si le crabe est abondant au Québec, nous n’avions pas l’habitude de s’en procurer directement chez le poissonnier.  C’était plutôt un plaisir de retrouver le crabe des neiges sur le menu de tables gastronomiques. Par exemple, j’ai souvenir encore du Maki de crabe de la chef Sophie Tabet dont voici la recette.  Nous avons donc découvert sur le tard le bonheur de cuisiner à la maison ce crustacé à la chair fine et délicate. 

maki de crabe Chez Sophie

Depuis quelques années, c’est devenu un délicieux rituel d’adopter du crabe des neiges.  Le crabe symbolise le renouveau dans notre répertoire de recettes.  Quel bonheur de prendre le temps aussi de le décortiquer à l’heure de l’apéro.

L’art de décortiquer le crabe des neiges

La partie comestible du crabe se trouve dans les pinces et les pattes ainsi qu’à la jonction entre les pattes et la carapace.  La majorité des pattes du crabe se décortique à l’aide de ciseaux robustes ou d’un couteau.  L’idéal est de fendre la carapace sur la longueur et de retirer la chair avec une fourchette.  Pour les pattes, il est facile de les détacher en tournant et en tirant.  Une bonne pince à crustacés permet de casser les pinces et les articulations pour accéder à la chair délicate.

En guise d’accompagnement, une sauce cocktail à l’érable

En plein cœur de la saison, c’est un peu un sacrilège de transformer cette chair raffinée en « crabcake ».  Dans ce cas, la chair de crabe congelée fait bien l’affaire.  Pour le crabe frais, une simple sauce suffit pour faire honneur à ce crustacé naturellement délicieux.

Puisqu’il faut attendre quelques semaines pour voir les produits locaux tant attendus durant les interminables mois d’hiver, J’ai voulu mettre le crabe en vedette avec des produits disponibles comme les tomates de serre.  J’aime particulièrement les différentes variétés de tomates cultivées sur les toits des fermes Lufa.

sauce cocktail à l'érable

Le livre La simplicité culinaire du chef Martin Juneau propose trois façons d’apprêter le crabe.  La plus simple est de réaliser une sauce à base de raifort et de sirop de maïs, des aliments que j’ai rarement dans mon garde-manger.  C’est pourquoi, j’ai développé cette recette de sauce cocktail en y ajoutant du sirop d’érable.  Une entrée de crabe est une douce transition entre la fin de l’hiver, la disparition de la neige et l’arrivée de l’espoir de produits locaux printaniers, comme les asperges. 

crabe des neige et sauce cocktail

Crabe des neiges et sauce cocktail au sirop d’érable

Pour rehausser les saveurs délicates du crabe des neiges, une simple sauce cocktail à l'érable suffit
Type de plat: Bouchées apéritives
Cuisine: Québécoise
Mots-clés: idéal pour l’apéro
Temps de préparation:10 mins
Temps total:10 mins
Épingler la recette Imprimer la recette
Rendement:: 2

Ingrédients

  • 1/2 oignon
  • 15 mL (1 c. soupe) huile d'olive
  • 1/2 Jalapeño
  • 1 grosse tomate coupée en dés ou 1/2 barquette de tomates cerises
  • 15 mL (1 c. soupe) sirop d'érable
  • 15 mL (1 c. soupe) vinaigre de cidre
  • 2,5 mL (1/2 c. thé) sauce Worcestershire
  • Sel et poivre au goût

Préparation

  • Faire caraméliser l'oignon dans l'huile environ 5 minutes. Ajouter les tomates, le sirop d'érable, le vinaigre. Laisser réduire environ 15 minutes.
  • Une fois refroidie, ajouter la sauce Worcestershire, le sel et poivre.
  • Servir avec le crabe tout simplement!

Nutrition

Calories: 125kcal
Envie de faire cette recette?Je vous invite à partager votre photo sur Instagram @mission.cuisine.urbaine et avec le mot clic #MissionCuisineUrbaine!