Bonnes adresses Restaurants Restaurants et bonnes adresses

La gastronomie à la maison au temps de la Covid-19

desserts table des gourmets

Image à la une. Foie gras et tarte au citron. La Table des Gourmets, Val-David.

La gastronomie nous manque en ces temps difficiles où les mots confinement, distanciation sociale et Covid-19 sont omniprésents.  Plus particulièrement cette fine cuisine, exécutée par des chefs talentueux, dont le pouvoir est de créer des moments épicuriens inoubliables.  Car la gastronomie est une valeur importante pour notre famille.  

Pour nous c’est une façon de découvrir la culture d’un pays.  J’y accorde une attention particulière lors de la planification d’un grand voyage ou d’une petite escapade, comme en témoigne cet article sur la gastronomie à Copenhague.

La haute gastronomie à Copenhague Manfreds
Souvenir de voyage à Copenhague Circa 2019. Carottes nouvelles et fleurs de courgette au Restaurant Manfreds

Après la fermeture de nombreux restaurants suite aux mesures prises pour limiter la propagation de la COVID-19, des établissements ont progressivement proposé des plats à emporter et/ou en livraison.

Martin Juneau et le projet Souvid-19

C’est donc avec bonheur que nous avons salué l’initiative du chef Martin Juneau du restaurant Pastaga de proposer le projet SOUVID-19 dès le 12 mars 2020, seulement 24 heures après que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ait déclaré que l’éclosion de la COVID-19 est synonyme de pandémie.  Merci Martin pour ton flair et ton audace avec ce plan de sécurité gastronomique baptisé SOUVID-19, un écho au virus qui terrasse le monde entier.  Tu es notre idole!

Martin Juneau du Pastaga et le projet Souvid-19 au temps du Covid-19
Il y a un an, il était possible de participer à un atelier de cuisine à moins de 2 mètres de distance. Martin Juneau et tablier Katy TableWear. Une époque révolue pour l’instant. Gardons Espoir.

Moins d’une semaine après le début de la quarantaine, j’ai donc commandé quelques plats afin de garder le moral pour nos repas familiaux.  J’ai délégué mon conjoint pour aller faire le « pick-up » au Pastaga et adopter des bouteilles de vins, question de profiter des plats à 1$ pour les repas du midi.

Repas de restaurant pour emporter
Le contenu de notre boîte pour emporter du Pastaga

Résultat nous avons savourés des mets inventifs du chef Juneau et aussi des plats réconfortants à 1$.  Une solution gagnante en ces temps irréels lié à la pandémie de la Covid-19. Vivement #PastagaAtHome #PastagaPourEmporter

Gastronomie à la maison. Pastaga pour emporter
Même dans des assiettes industrielles, nous avions l’impression d’être au restaurant Pastaga.

À gauche, se trouve un plat signature de Martin Juneau: Poitrine de porcelet confite, flageolets et purée de pommes de terre à l’ail. À doite, une entrée de betteraves jaunes rôties, labneh au zaatar, mélasse de pomme grenade et noix.

De l’importance d’encourager les restaurateurs pour garder l’art culinaire bien vivant

Attablés au « PastagaAtHome » nous ont constaté à quel point nous étions privilégiés d’être au sein d’une famille de type DITK (Double Income Two Kids).  En tant que pharmacienne, je continue à travailler au CHU Sainte-Justine.  Mon conjoint et mes enfants sont confinés dans une maison confortable avec pour principales occupations l’enseignement universitaire ou l’apprentissage des cours de secondaire 1 et 3.  Lors d’un énième souper à la maison, nous pris la décision de continuer d’encourager les restaurateurs en commandant du « prêt-à-emporter » au moins une fois par semaine.  De la pizzeria Gema aux plats thaïlandais de Thammada, nous avons commandé ces repas réconfortants, tout en restant à l’affût de vivre des expériences encore plus épicuriennes.

Il y a eu une période de menu pour emporter sous le thème de la Cabane à sucre, confinement oblige.  Puisque nous avions déjà planifié notre menu « Neo Sugar Shack » nous avons privilégié la réalisation à la maison de ces classiques de la cuisine québécoise, comme à chaque année.

Après cette vague, il y a eu de plus en plus des propositions de plats vraiment gastronomiques.  Je tiens donc à partager quelques moments épicuriens vécus à la maison, grâce au travail exceptionnel des chefs de renom.

Take-out gastronomique
Take-out gastronomique

Les desserts de Patrice

Après une pause de quelques semaines, le chef Patrice Demers est revenu avec son concept de desserts pour emporter. Juste à temps pour Pâques, nous avons adopter des desserts et une boîte de kouign-amann.  Mon conseil est de commander en ligne au moins une semaine d’avance afin d’avoir les desserts voulus le jour de la cueillette à la boutique Patrice Pâtissier, du jeudi au samedi.  Patrice Demers est un des meilleurs pâtissiers du Québec après tout!

Boîte  de kouign-amann de Patrice Pâtissier
Boîte de kouign-amann de Patrice Demers. Assiette de Julie Lavoie céramiste

Une expérience gastronomique à la maison grâce à la cuisine du Hoogan & Beaufort

Dès l’annonce que le chef Marc-André Jetté se lançait dans le concept de plats « prêt-à-cuisiner », nous avons testé une bonne partie du menu.  Il faut comprendre qu’un chef comme celui du Hoogan & Beaufort doit adapter sa cuisine pour la rendre accessible à la maison.  Les plats préparés nécessitent un peu de préparation, de montage ou de cuisson à la maison, mais le résultat est fantastique.

Raviolis du Hoogan et Beaufort
Raviolis de crabes de neige, beurre aux herbes. Hoogan & Beaufort. Assiette de Catherine Auriol, céramiste

Généreuse portion avec la côte de bœuf vieillie, cuite sous-vide et prête à griller, poêlée de légumes du caveau, purée de betteraves rouges, raviolis à la ricotta.

Puis un plat nécessitant d’être seulement réchauffer, l’excellente porchetta avec une salade de carottes du caveau grillées sur feu de bois au Hoogan & Beaufort. Ces carottes ont évoqué le souvenir de voyage au Manfreds. Quelle chance d’avoir réalisé ce voyage l’an dernier!

Porchetta-Hoogan-Beaufort Gastronomie à la maison Covid 19
Porchetta, Salade de carottes grillées au feu de bois, graines de moutarde marinées. Assiette de Julie Lavoie céramiste

Le projet Rhinocéros

Même un nouveau restaurant du groupe Bouillon Bilk et Cadet, qui devait ouvrir au printemps se lance dans le prêt à cuisiner.  Pour découvrir la cuisine du Projet Rhinocéros, il est possible de récupérer la commande au restaurant Le Cadet, rue Saint-Laurent.

Salade de pleurotes et feta Le projet Rhinocéros
Pleurotes grillées, sauce au poblanos, feta, tournesol et raisins verts

Une autre entrée très raffinée, avec du boeuf saisi, crevettes nordiques, sauce au curry, fèves germées, carottes. On reconnait la signature du Bouillon Bilk.

Salade de boeuf au curry
Salade de boeuf au curry, crevettes nordiques

Pour nourrir les troupes, nous avons aussi commandé un poulet avec sauce piri-piri. En guise d’accompagnement, un plat classique du restaurant Le Cadet.

Brocoli du Cadet, spaetzle
Brocoli du Cadet, spaetzle, labneh, pistaches,

Nos prochaines expériences

La cuisine portugaise de la chef Helena Loureiro

Nous avons souvenirs encore de la sortie en famille au restaurant qui tourne et où il y a du chorizo, lire le Portus 360!  La description de mon fils est éloquente à l’effet que ces moments sont ancrés dans nos mémoires. Helena propose des classiques savoureux à commander pour récupérer à son établissement Chez Helena.

Les desserts de Ratafia

Cet établissement était sur notre liste de découverte suite à une belle discussion avec Victor de Random Cuisine lors du dernier souper gastronomique du chef Stéphane Modat au Château Frontenac, lors du FoodCamp de Québec.  Malheureusement, la pandémie a reporté notre projet.  Je compte y aller la semaine prochaine pour adopter un dessert de Ratafia.  À suivre sur Mission Cuisine Urbaine.

Le menu de la fête des mères de La Table des gourmets à Val-David. 

Avec le retrait des points de contrôle routier, nous pourrons enfin retourner à notre chalet et se réfugier dans la forêt des Laurentides.  En limitant nos déplacements, nous tenons à encourager la cuisine créative du chef Thierry Rouyé de la Table des gourmets à l’occasion de la fête des mères, faute d’y aller sur place.

Depuis la publication de cet article, nous avons vécu l’expérience de la gastronomie à la maison selon la table des gourmets. Il s’agit d’un « little gem » à découvrir à Val-David. L’équipe va conserver le concept pour emporter et accueillir leurs clients sur leurs terrasses lors de la réouverture prévue le 17 juin 2020.

Une autre façon d’encourager la gastronomie d’ici

À l’initiative de la sommelière Kaitlin Doucette (Foxy), elle a mis sur pieds le fonds d’urgence aux travailleurs-euses de la restauration de Montréal, en situation de précarité et qui font à une détresse économique due au COVID-19.  

« Nous avons lancé ce fonds parce que nous sommes nombreux à travailler dans la restauration », explique la fondatrice Kaitlin Doucette. « J’ai vu beaucoup de mes collègues terrifiés à l’idée de trouver des produits d’épicerie pour s’isoler. Je voulais créer une plate-forme pour partager la richesse des personnes qui avaient quelques dollars à donner, afin que nous puissions mettre cela en commun et fournir une aide financière immédiate aux travailleurs.» 

Ce fonds n’est pas là pour remplacer les salaires mais pour aider les demandeurs à obtenir ce dont ils ont besoin dans l’immédiat comme l’épicerie, les produits de premières nécessités et les médicaments. Tous les détails sur ce fonds d’aide d’urgence.

Espérant vous donner le goût d’aller à la rencontre des chefs

Voilà je tenais à vous partager nos expériences à la maison pour vous donner le goût d’encourager vos chefs préférés.  Faute d’être honoré au Gala des Prix Lauriers de la Gastronomie Québécoise, un événement grandiose qui a été reporté, il est important de soutenir cet industrie qui fait du bien à l’âme.

Pour en savoir plus sur les restaurateurs qui offrent des plats pour emporter, je vous recommande de consulter les réseaux sociaux de vos chefs préférés ainsi que les listes de l’équipe d’Élise Tastet et  de La Presse sur les propositions de restaurants offrant du « take-out » pendant la quarantaine, qui a dépassé largement les 40 jours!

Pour avoir des nouvelles de Mission Cuisine Urbaine

Je vous invite à me suivre sur Facebook ou Instagram. Vous pouvez aussi vous abonner à mon site web par courriel.

0 comments on “La gastronomie à la maison au temps de la Covid-19

Laisser un commentaire