Crème d’asperge Projet #16 Atelier Daniel Vézina

Heureux d’un printemps qui m’chauffe la couenne  laisse attendre
Triste Étonné d’avoir manqué survécu  encore un à l’hiver
J’peux pas faire autrement, ça m’fait de la peine
On vit rien qu’au printemps, l’printemps dure pas longtemps…

Librement adapté de la chanson « Heureux d’un printemps » de Paul Piché

C’est la ritournelle qui me trottait dans la tête au Marché Jean Talon le 15 mai 2014.  D’un pas frénétique, car il faisait plutôt frisquet ce matin-là, je me promenais d’un kiosque à l’autre à la recherche de délicieuses asperges du Québec.  J’ai une recette de Daniel Vézina à réaliser avec des produits locaux et les asperges du Québec, disponibles entre la fête des mères et celle des pères sont un excellent antidote à la morosité de l’hiver, qui s’est particulièrement éternisé cette année.

Soudain,  j’ai aperçu des asperges avec un élastique jaune (convention indiquant la provenance québécoise); mais il y avait une pancarte orange avec un petit avion précisant que ces asperges étaient péruviennes.  #Misère.  Imaginez il y a plus de 6400 km entre Lima et Montréal. Pourquoi importer des asperges d’aussi loin?  #Misère Les perturbations climatiques avaient retardés l’arrivée des asperges du Québec.  La patience est une vertu pour déguster un produit délicat et frais n’ayant pas souffert du mal des transport! La présence d’asperges du Pérou et le retard des consoeurs du Québec sont fort révélateurs! Il est grand temps d’évaluer chaque petit geste pour réduire l’empreinte écologique de tous et chacun.

Finalemement, j’ai déniché des asperges version québécoises, un tantinet plus coûteuses, mais leur voyage pour atterrir au Marché a été infiniement moins long que les péruviennes.

asperge pour potage

La crème d’asperges vertes proposée par Daniel Vézina démontre encore une fois que la technique et le savoir-faire permettent d’obtenir un potage savoureux et délicat.  Les ingrédients sont forts simples.  Un poireau, des oignons rouges ou espagnols, de l’ail bien caramélisés.  Puis j’ai ajouté de grandes feuilles de bettes à carde verte au lieu des épinards tel que mentionnés dans la version du chef Vézina.  Ensuite, il suffit d’ajouter une quantité égale d’eau et de bouillon de poulet ou de légumes (pour une version 100% végétarienne) et de laisser mijoter une dizaine de minutes.  Puis vient le tour de cuire à point des petits morceaux d’asperges pendant 3 ou 4 minutes. Ce potage pulsé au mélangeur avec quelques glaçons procure une éclatante couleur verte.  Il est impératif de réserver les pointes d’asperges pour la grande finale en guise de décoration.

Ainsi des pointes d’asperges, blanchies pendant 2 à 3 minutes et rapidement refroidies dans un bol d’eau glacée, pour garder leur caractère croquant et leur vive couleur verte.  Il reste qu’à bien assaissonner avec du piment d’espelette, du sel  La pincée Classique  N°1.

Bref cette recette est une excellente base pour faire un potage à base de « Tsouki » est vert dans le frigo (courgettes, épinard, brocoli, rapini, bette à carde, pois vert ou tête de violon)!  Laissez libre votre imagination de créer de savoureuses combinaisons.

 creme asperges

%d blogueurs aiment cette page :